Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bureau de Janua

Pour l'année 2015/2016 :


Présidente : Mélanie RIVEAULT

Secrétaire : Sarah CASANO

Secrétaire adjoint : Alexandre NOGUERA

Trésorière : Caroline LAMBERT

 

Recherche

Contactez-nous !

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour être tenu au courant des dernières infos.

Avis

association.janua@gmail.com

Envie de publier des articles, photos, etc. sur notre blog? N'hésitez pas à nous les envoyer, nous les mettrons en ligne avec grand plaisir! 

 

31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 22:39
Utrecht, June 30 - July 9, 2014
Deadline-CFP: 1 mars 2014
Summer School: "Court Residences as Places of Exchange in Late Medieval and Early Modern Europe (III)"
The call for participation is now open. Applications are invited by 1 March 2014.
The summer school will focus on the late medieval and early modern European court residence or ‘palace’ in an interdisciplinary perspective. Participation in the summer school is free and open to students from all nationalities. It is specifically aimed at Research Master students and PhD students in history, architectural history, art history, archaeology and related disciplines. The school offers lectures by an international and interdisciplinary group of experts, as well as field trips to various castles and residences in the Netherlands. The lectures will deal with residences from all over Europe; the field trips will focus on the most relevant examples in the Low Countries.
For more information see the PALATIUM website (www.courtresidences.eu)
Source de l'information : http://arthist.net/archive/6651
Repost 0
31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 22:32
Medieval and Modern Manuscript Studies in the Digital Age (MMSDA)
28 April – 2 May 2014, Cambridge and London

With apologies for cross-posting, we are very pleased to announce the fifth year of this course, funded by the Digital Scholarly Editions Initial Training Network (DiXiT), and run by DiXiT with the Institute of English Studies (London), the University of Cambridge, the Warburg Institute, and King’s College London. For the first time, the course will run in two parallel strands: one on medieval and the other on modern manuscripts.

The course is open to any arts and humanities doctoral students working with manuscripts. It involves five days of intensive training on the analysis, description and editing of medieval or modern manuscripts to be held jointly in Cambridge and London. Participants will receive a solid theoretical foundation and hands-on experience in cataloguing and editing manuscripts for both print and digital formats.

The first half of the course involves morning classes and then afternoon visits to libraries in Cambridge and London. Participants will view original manuscripts and gain practical experience in applying the morning’s themes to concrete examples. In the second half we will address the cataloguing and description of manuscripts in a digital format with particular emphasis on the Text Encoding Initiative (TEI). These sessions will also combine theoretical principles and practical experience and include supervised work on computers.

The course is free of charge but is open only to doctoral students (PhD or equivalent). It is aimed at those writing dissertations relating to medieval or modern manuscripts, especially those working on literature, art or history. Some bursaries will be available for travel and accommodation. There are eighteen vacancies across the medieval and modern strands, and preference will be given to those considered by the selection panel likely to benefit most from the course. Applications close on 14 February 2014 but early registration is strongly recommended.

- Please circulate widely! -
Posted by: Peter Stokes (peter.stokes@kcl.ac.uk).

 

Repost 0
25 janvier 2014 6 25 /01 /janvier /2014 15:03

Dans le cadre de l’Equipex Biblissima, la section romane de l’IRHT recrute pour 6 mois, à compter du 15 mars 2014, un Ingénieur d’Études (h/f) à temps plein qui contribuera à l’entreprise de versement dans la base Jonas de l’intégralité de la documentation papier de l’équipe de recherche. 

Descriptif. La base de données Jonas est une base PHP MySQL dont l’ambition est de rassembler toutes les informations disponibles sur les textes et manuscrits médiévaux en ancien français et en occitan. Enrichie au quotidien par les recherches de l’équipe sur les manuscrits et les dépouillements bibliographiques, elle a également vocation à absorber l’intégralité des données accumulées sur papier depuis 1940, sous forme de fiches cartonnées ou de notices dactylographiées.

Missions. L’Ingénieur d’Études aura pour tâche de saisir dans Jonas les données contenues dans un fichier papier consacré à des textes en ancien français (textes poétiques ; textes scientifiques et pratiques). Son travail sera validé par les responsables de la base de données, mais il devra être capable de travailler en autonomie.

Compétences requises. La personne recrutée devra avoir un socle de compétences communes, et une ou plusieurs compétences complémentaires :

Compétences communes

  • connaissance générale de l'histoire médiévale,
  • aisance avec une ou plusieurs langues vivantes (notamment anglais, allemand, italien),
  • maîtrise des outils informatiques courants,
  • capacité de normalisation.

Compétences complémentaires

  • connaissance de l’ancien français et des manuscrits médiévaux (codicologie),
  • notions d'histoire de la transmission des textes,
  • lecture critique des fiches et mises à jour bibliographiques.                                                              

Diplôme minimum requis : master

Lieu de travail : IRHT, 40 Avenue d'Iéna, Paris 16e.

Prise de poste : 15 mars 2013

Durée hebdomadaire de travail : 38h30, compte tenu des RTT et des jours de congé.

Rémunération : niveau IE2 (net : environ 1650 €/mois).

Durée du contrat : 6 mois

Date limite du dépôt des candidatures : 30 janvier 2014.

Dossier de candidature. Il devra être envoyé par courrier électronique à af.leurquin@irht.cnrs.fr ou ml.savoye@irht.cnrs.fr et comporter :

  • une lettre de motivation,
  • un CV, précisant les acquis et expériences en ancien français, codicologie et bases de données.
Repost 0
Published by JANUA
commenter cet article
17 janvier 2014 5 17 /01 /janvier /2014 12:42

Voici l'appel à candidatures pour participer au festival de l'histoire de l'art organisé par l''INHA. Il aura lieu les 30 mai et 1er juin 2014 à Fontainebleau. Date litmite pour les dossiers: 1er février prochain.

Le Festival de l'histoire de l'art, pour la troisième année consécutive, propose des rencontres internationales d’étudiants avancés dans les études d’histoire de l’art (Master II ou doctorat). Il s’agit d’offrir aux étudiants sélectionnés la possibilité de suivre l’ensemble des manifestations du Festival et de bénéficier d’échanges particuliers avec un certain nombre de ses intervenants. Cette année, outre des étudiants français et suisses, grâce au soutien de l'Ambassade de Suisse à Paris, le Festival accueillera des étudiants venus de l'ensemble de l'ensemble de l'Union européenne, grâce à l'appui de la Fondation Hippocrène.


Outre la libre assistance aux ateliers, tables rondes, projections ou lectures programmées, le Festival propose aux étudiants de suivre le samedi et le dimanche matin (9h-10h30) un petit-déjeuner de travail avec des intervenants du Festival autour des problématiques et des méthodes de l’histoire de l’art aujourd’hui en France et en Suisse. Il s’agira pour les intervenants de familiariser les étudiants à la recherche suisse et de leur offrir, dans un cadre propice au dialogue, conseils et suggestions propres à enrichir leur travail des apports d’une historiographie qui est au carrefour de plusieurs traditions européennes.


Deux workshops permettront également aux étudiants de présenter leur point de vue sur l’historiographie de la discipline. Le premier sera déroulera au Cyclop de Jean Tinguely (Milly-la-Forêt). Précédé d'une visite de l'oeuvre, il sera suivi d'une rencontre avec l'artiste Jacques Villeglé. Le deuxième, le dimanche, se déroulera à Fontainebleau et sera coordonné par Roger Fayet (directeur de l'Institut suisse d'étude sur l'art (SIK-ISEA)). Leur programme dépendra des spécialités et des intérêts des étudiants sélectionnés.


Le Festival s’engage à prendre en charge l’hébergement et les frais de séjour des étudiants du jeudi 29 mai au soir au dimanche 1er juin. Il offre également un forfait de 60 euros aux étudiants non Franciliens pour leurs frais de transport. La recherche de financement pour ces rencontres se poursuivant, il s’agit d’une prise en charge minimale ; les organisateurs du Festival espèrent pouvoir compléter cette offre avant l’ouverture de la manifestation. Les noms ainsi que les coordonnées postales et électroniques des candidats, accompagnés d’un CV et d’une lettre de motivation, doivent parvenir avant le 1er février 2014 à l’adresse suivante : festivaldelhistoiredelart@inha.fr. Une lettre de recommandation d’un professeur sera la bienvenue.


La sélection des étudiants se fera sur leur valeur académique et sur leur motivation. La proximité de leurs recherches avec le thème de l’année « Collectionner » ou avec le pays invité, la Suisse, sera prise en considération lors de la sélection.

Repost 0
8 janvier 2014 3 08 /01 /janvier /2014 18:53

L'Atelier interdisciplinaire proposé par le CESCM à ses étudiants de Master se déroulera du 13 au 17 janvier prochain (pour découvrir le programme, c'est ici !) . A cette occasion, les membres du bureau viendront présenter l'association et ses projets pour les mois à venir. Ce rassemblement, qui se tiendra le mardi 14 janvier à 17h (UFR SHA, Hôtel Fumé, Salle des Actes) se clôturera par un pot offert par l'association.

 

Parlez-en autour de vous et venez nombreux !

Repost 0
3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 11:43

 

Le document et sa fonction :

une clef de lecture des sociétés antiques et médiévales ?



Date de la rencontre : jeudi 3 avril 2014

Lieu de la rencontre : Poitiers

Durée des communications : 20 à 30 minutes

 

 

Cette journée d'étude est destinée aux jeunes chercheurs et organisée par Janua, l'association des étudiants antiquisants et médiévistes rattachés aux laboratoires HeRMA et CESCM et à l’Université de Poitiers.

 

…………………………………..

 

Fondamentale pour définir le rôle d’un document dans une société, la notion de fonction mérite une réflexion sur les enjeux de sa définition. Les dictionnaires de la langue française stipulent qu’une fonction est une « action particulière d'une chose dans un ensemble » (Robert, 2010). Cependant, il peut être utile de distinguer les fonctions initiales d’un document, c'est-à-dire les effets souhaités lors de sa réalisation ou de sa mise en œuvre, des rôles qui ont pu lui être assignés au cours du temps. Les fonctions doivent assurément être différenciées des usages qui, parfois imprévus et souvent plus nombreux, dépassent couramment les vocations initiales de l'objet. Lorsqu’une fonction a été identifiée, on peut également affiner l’analyse en cherchant ce qui, à l’intérieur de celle-ci, relève de la norme (définie par une communauté, intégrée par chacun de manière plus ou moins inconsciente et complète) et ce qui relève de l’intention (finalité consciente recherchée par l’individu ou le groupe d’individus à l’origine du document). Cette réflexion sur la raison d’être d’un artefact peut intervenir à toutes les étapes de la recherche : lors de la définition du sujet (choix d’un type de source), au cours de l’analyse (vérification d’hypothèses antérieures, élaboration d’une typologie), en conclusion (résultats). Bien qu’incontournable, le recours à la notion de fonction pose de nombreuses questions méthodologiques.

 

Les fonctions d’un document étant rarement explicitées par son créateur, il importe alors de déterminer comment le chercheur peut les établir. Pour cela, il doit disposer d’informations sur l’environnement matériel de son objet d’étude (lieu de production et de réception) mais aussi sur son environnement culturel (autres productions intellectuelles, connaissances techniques, pratiques sociales associées). Mais comment corréler ensuite la connaissance du contexte avec les caractéristiques internes d’un document (matériau, forme, décor, contenu sémantique) sans glisser vers la sur-interprétation ? À quel point peut-on connaître l’intention de l’auteur d’un objet ou d’un texte ?

 

Une fois ce minutieux examen achevé, il reste à établir la place que doit occuper ce type d'interprétation au sein d’une étude. Les fonctions reconnues pour un document ou pour un ensemble de documents sont-elles communes à d’autres types de sources ? Sont-elles nécessairement complémentaires ou peuvent-elles être indépendantes, voire contradictoires ? Sont-elles représentatives d’un discours normatif ou de pratiques isolées ? Ont-elles varié selon les époques ? Sont-elles plus importantes que les significations portées par un document ou que les pratiques qu’il a suscitées ? Suffisent-elles pour révéler la pluralité des usages qui ont pu se développer autour de l’objet étudié ?

 

 

L’objectif de cette journée d’étude est de favoriser l’échange de réflexions sur la méthodologie, afin de contribuer à l’élaboration du discours scientifique sur les périodes antiques et médiévales. Les participants devront donc s’appuyer sur les résultats de leurs recherches pour nourrir leur argumentation, mais les présentations n’auront pas pour but premier de divulguer une synthèse de leurs travaux.

 

……………………………………

 

La communication est ouverte à tout jeune chercheur (étudiants en Master, doctorants et docteurs ayant soutenu depuis moins detrois ans), spécialisé en sciences humaines ou expérimentales, qui travaille sur les civilisations antiques ou médiévales. Les communications réalisées lors de cette journée ont vocation à être publiées dans les Annales de Janua(http://annalesdejanua.edel.univ-poitiers.fr/). Un comité scientifique composé de chercheurs et d’enseignants-chercheurs veillera à la sélection des propositions de communication (orale puis écrite) et accompagnera les jeunes chercheurs dans une démarche de publication scientifique.

 

 

 

Les demandes de renseignements complémentaires et les propositions de communication sont à envoyer à l’adresse suivante : assoc_janua@hotmail.fr. Il est demandé un résumé de 250 mots max. ainsi qu’un curriculum vitae.

 

 

 

Date limite des candidatures: 31 janvier 2014, 18 heures.

 

 

Comité scientifique :

 

  • Nadine Dieudonné-Glad (MCF, archéologie antique)

  • Yves Lafond (Pr, histoire antique)

  • Claire Lamy (MCF, histoire médiévale)

  • Cinzia Pignatelli (MCF, philologie médiévale)

  • Ghislaine Stouder (MCF, histoire antique)

  • Cécile Voyer (MCF, histoire de l'art médiéval)

 

Repost 0
26 novembre 2013 2 26 /11 /novembre /2013 19:45

 

Créé par plusieurs bibliothèques norvégiennes, PhD on track s’adresse (en anglais) aux doctorants souhaitant avoir une vue d’ensemble sur le processus de publication. Un premier module résume les étapes de la recherche bibliographique. Le second module, plus original, montre comment s’y prendre pour publier ses recherches. Le dernier module fait le point sur les outils actuellement en vogue pour évaluer l’impact des publications scientifiques.


La consultation du site peut être utilement préparée par le visionnage  de leurs vidéos (plus simples à comprendre) sur leur chaîne YouTube.

 

 


 

 

 

Repost 0
6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 17:48

Un poste d'ATER vient d'être ouvert en histoire médiévale à l'université Aix-Marseille. Canditatures jusqu'au 13 novembre 2013 (mercredi prochain donc). La fiche de poste est sur galaxie.

Repost 0
Published by JANUA
commenter cet article
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 23:10

Le gouvernent vient simplifier les règles régissant les plateformes de crowdfunding (« financement participatif » en bon français) afin, semble-t-il, que les entreprises françaises puissent en bénéficier plus facilement. Or le journal La tribune titre déjà sur l’utilisation qui va en être faite pour pallier la baisse des financements publics de la recherche. Qu’en est-il ?


Il ne s’agit pas d’une volonté officielle de notre ministère de tutelle. L’initiative relayée par le journal économique est celle d’une organisation visant à favoriser le financement de la recherche française par le mécénat. Cette organisation, vieille de 4 ans, se nomme Institut français des fondations de la recherche et de l'enseignement supérieur (IFFRES). Contrairement à ce que son nom semble indiquer, son fonctionnement (assez obscure sur leur site internet) évoque une structure intermédiaire entre une association à but non lucratif et une entreprise (mais pas un institut !). Passons sur leur fait que leur site soit rédigé en dépit du bon sens, avec des fautes et photos hyper pixellisées (quel professionnalisme !). Passons sur le fait que cette organisation soit sexiste (une seule femme dans l’organigramme, et la seule personne dont on précise l’âge, la date de naissance, le statut marital et le nombre d’enfant). Notons en revanche le nom de leur plateforme de financement collaboratif de la recherche : DaVinciCrowd. Certes, le nom est plutôt percutant, mais il en dit long sur la conception de la science à l’IFRES et/ou sur l’idée qu’on s’y fait des généreux donateurs visés.


Le site dont il est question est encore très peu alimenté (seulement trois projets liés à la santé). Il n’en reste pas moins que le financement participatif à le vent en poupe et qu’il est probable que ce type d’initiative se multiplie dans les mois ou les années à venir. L'IFFRES espère d'ailleurs promouvoir 150 projets d'ici 6 mois. La recherche médicale (qui tire depuis de nombreuses années une partie de ses ressources de donations de particuliers) n’est pas le seul secteur concerné. En sciences humaines et sociales, des changements radicaux seraient à faire en matière de communication, mais certains sujets pourraient s’y prêter sans difficulté. Le patrimoine en est un, ce qui reviendrait à l’ancienne pratique de la souscription mais appliquée à l’étude plutôt qu’à la restauration. D’autres thématiques a priori plus difficiles à vendre ont déjà fait recette : il y a quelques mois, une doctorante de l’université de Strasbourg avait créé un buzz en réussissant à financer la fin de sa thèse en linguistique par un appel au don (5 230 $ demandés, plus de 6 849 obtenus). Elle avait même eu le droit à un reportage au JT.

Repost 0
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 23:10
19th Annual Medieval Postgraduate Student Colloquium:

"Boundaries in Medieval Art and Architecture", which will take place at The Courtauld on Saturday 1 February 2014

Please send proposals for 15 to 20-minute papers of no more than 250 words and a CV to lara.frentrop@courtauld.ac.uk and maria.rossi@courtauld.ac.uk
no later than Friday 22 November 2013

 

http://www.courtauld.ac.uk/researchforum/events/2013/autumn/feb1_19AnnualMedievalPostgraduateStudentColloquium.shtml

Repost 0